francois-bichLa nouvelle vie d'orange II

______________________________________________________________________

François Bich : "le joujou de ma vie". François Bich est l'homme qui a fait du briquet Bic un empire. Il a beaucoup navigué, entre autres sur l'America's Cup à bord des bateaux de son père, le baron Marcel Bich. Mais il est aussi passionné de multicoques. Il a racheté Orange II à Bruno Peyron et confié à Multiplast sa transformation. Vitalia II sera le plus grand et le plus rapide catamaran de croisière au monde. Entretien.
M. Bich, pourquoi avez-vous choisi la transformation d'Orange II, plutôt que la construction d'un bateau neuf ?


 

journal-course-au-large-juin-2014"Oh, c'est très simple. Comme vous le savez, les bateaux à deux coques me passionnent. J'ai adoré les Formule 40 - je les aime toujours - et j'ai beaucoup navigué sur Magic Cat, un beau catamaran de croisière rapide tout en carbone construit lui aussi par
Multiplast. Pour avoir un bateau qui réponde à mon cahier des charges - pour une somme X - le chantier m'avait dit que je pouvais faire construire l'équivalent de Magic Cat mais en un peu plus petit, 24 mètres... L'autre alternative, pour la même somme, était que je pouvais obtenir la transformation d'Orange II (36,80 m de longueur sur 18 de large, ndr) plus des aménagements.
J'avais aussi étudié autre chose, mais c'était hors budget. Le calcul a été rapide... et Orange était de loin le projet le plus stimulant ! Voilà le pourquoi de ma décision. Le bateau sera sous pavillon britannique - ce que je regrette - mais c'est juste une question de législation : il se trouve que les exigences des Affaires Maritimes françaises sont déraisonnables pour un multicoque supérieur à 24 mètres."

Le gréement n'est pas raccourci, comme on aurait pu l'imaginer pour obtenir un bateau plus sage. Pourquoi avoir choisi de garder le mât existant ?

"J'avais demandé qu'on coupe le mât, mais on m'a répondu que ce n'était pas une bonne idée via de savants calculs mathématiques entre sa longueur et la taille du bateau. Ceci dit, nous avons rogné 10% de grand voile et 10% sur toutes les voiles d'avant en dehors du gennaker. Surtout, le bateau sera beaucoup plus lourd (il passe de 30 à 50 tonnes en charge, ndr) du fait de ses aménagements et de la nacelle que l'on ajoute entre les deux coques - nacelle qui le fait d'ailleurs ressembler à Magic Cat, je trouve.
Je voulais un bateau performant, c'est évident, mais qui reste aussi raisonnable. Dans sa configuration il sera très probablement le voilier de croisière le plus rapide du monde. Mais il ne lèvera pas la patte, l'idée est de prendre du plaisir, pas de se mettre en danger." ......

 

Article magazine Course au large - Juin 2014 par Bruno Ménard

Adresse

icon-adressMULTIPLAST S.A.S

Parc du Golfe
       24 Allée Loïc Caradec
       56000 VANNES
       France

viber-iconTéléphone

Tél. +33 (0)2 97 40 98 44

      GROUPE CARBOMAN

      DECISION.CH

PLASTINOV - PLASTEOL

SNE - SMM

 

Ouvrage à consulter

repousser-les-limites