Orange-II-fonce-vers-la-ligneRecord du Tour du Monde pour Orange II & Multiplast
______________________________________________________________________

En franchissant la ligne d'arrivée ce mercredi 16 mars 2005 à 03h23' françaises (02h23Gmt), Orange II s'approprie la plus belle performance à la voile autour de la planète en 50j 16h 20' 04" à la fantastique moyenne de 22,20 nœuds sur les 21600 milles de référence officiels du parcours, reléguant à plus de 7 jours le chrono de Cheyenne en 2004 et à près de 13 jours celui du Trophée Jules Verne de Geronimo.

Avec ce nouveau temps de référence qui s'ajoute à une liste déjà consistante, Orange II est aujourd'hui le multicoque océanique le plus rapide au monde (mais pas le plus grand, puisque Cheyenne le dépasse à la toise).

 

Si la performance est sans conteste à mettre au crédit du skipper d'Orange II et de son équipage, c'est aussi parce que le bateau s'est avéré extrêmement fiable, à la hauteur des attentes en termes de vitesse, et maniable. Bruno Peyron, à la moitié du Pacifique Sud le 22 février 2005 : "Le bateau marche vraiment très bien et sa vitesse est même au dessus des polaires de vitesses enregistrées l'été 2004. Je ne suis pas surpris par le potentiel fantastique de ce bateau, mais je ne m'attendais pas à pouvoir l'utiliser autant et à pouvoir attaquer de la sorte. Les conditions nous permettent d'utiliser le bateau en permanence entre 90 et 100% de son potentiel... ".

L'aboutissement de 25 ans d'expérience

Si la performance technique d'Orange II est bien là, elle repose aussi sur l'unique et énorme expérience accumulée par le Gilles Ollier Design Team et Multiplast depuis 25 ans dans la conception et/ou la réalisation de maxi multicoques. C'est de toute évidence ce qui a décidé il y a deux ans le skipper d'Orange de faire à nouveau confiance – et ce pour la 3e fois - à ce tandem architectes/chantier. En effet, les quatre architectes navals Gilles Ollier, Yann Penfornis, Franck Martin & Jack Michel, et l'ingénieur Alan Catteliot, savent mêler leurs 5 savoir-faire et proposer des prototypes aux performances annoncées ; celles-ci étant validées par les contrôles effectués à l'Ecole Centrale de Nantes.
Quant à la construction réalisée par les 50 "prototypistes" ultra compétents du chantier, elle peut être considérée, au regard du résultat, comme pertinente et irréprochable ; et ce en respectant les délais de fabrication, Orange II ayant été construit en juste 12 mois. Plus encore, la présence en un même lieu du bureau d'étude et des ateliers, permet une inter activité évidente et surtout une grande réactivité dans le suivi de fabrication.

Genèse d'une "référence"

Le cahier des charges pour la réalisation d'Orange II était assez simple, s'appuyant entre autres, sur toutes les données enregistrées par le bureau d'études de 7 tours du monde effectués par des bateaux construits à Vannes. Gilles Ollier : "...Des enseignements tirés de la génération Club Med ou Orange I, nous savions déjà ce qu'il fallait faire pour aller plus vite. C'est ce qui a présidé au cahier des charges que nous avons établi pour le skipper d'Orange II : un bateau plus fin de carène pour être plus efficace contre le vent, un arrière moins volumineux pour qu'il soit moins appuyé, une voilure gérable sans gennaker en tête et un bateau plus haut sur l'eau pour éviter le choc des vagues dans les bras, facteur important de réduction de vitesse. Nous nous sommes rapidement mis d'accord sur la forme des carènes et la répartition du plan de voilure. Seul le dessin des roofs a mis quelques temps à trouver sa forme définitive.. En résumé, la stratégie de conception générale d'Orange II était de faire un bateau qui pourrait assurer des vitesses moyennes élevées, tout en restant fiable et sûr pour l'équipage...".

Le voilier océanique le plus rapide au monde

C'est incontestable, avec ce tour du monde express dans lequel Orange II a même pointé avec 10 jours d'avance sur le record de Cheyenne, le maxi catamaran a véritablement affolé les chronomètres depuis sa mise à l'eau. Le premier chrono de référence sera celui des 24 heures qu'il va reprendre à un autre bateau signé Mutliplast et Gilles Ollier Design Team – Maiden II - qui n'est autre que l'ex Club Med vainqueur de The Race 2001 et actuellement leader de l'Oryx Quest sous le patronyme de Doha 2006. Preuve en est ici encore que quel que soit le skipper, bien mené, le bateau affirme son potentiel.
Puis ce sera la deuxième performance mondiale sur le record de l'Atlantique en juste 31 petites minutes de plus que l'époustouflant chrono de PlayStation en 4 jours et 17 heures. Une nouvelle démonstration de la vélocité de ce maxi catamaran. La confirmation viendra quelques semaines plus tard avec le record de la Méditerranée et ce Trophée Jules Verne où Orange II a accumulé un grand nombre de temps de référence. On notera tout particulièrement 10 journées à plus de 600 milles.

Evolution

Lorsqu'un bateau effectue tant de milles en conditions extrêmes, avec de telles performances à la clef, l'analyse des données enregistrées à bord permet d'entrevoir ce qui peut être amélioré. Depuis la mise à l'eau d'Orange II, l'un des architectes du bateau Franck Martin a toujours été en contact rapproché avec Roger Nilson, le navigateur du bord, et Eduardo Valderas de la cellule météo à terre. Ces échanges ont permis de mieux caler les courbes de performances du bateau ; et d'ainsi aider au routage en s'appuyant sur des données plus précises. Et c'est justement la qualité de ces "data" qui permet d'envisager d'aller encore plus loin. Bruno Peyron, à une semaine de l'arrivée : "... nous avons pris aujourd'hui la mesure du bateau et nous savons comment le pousser à fond en contrôlant sa puissance. Cela étant, c'est une machine incroyable. Et le bateau n'est pas encore développé...".
Une affirmation partagée par le Gilles Ollier Design Team et Multiplast qui, comme à la mise à l'eau de Club Med avant le départ de The Race en 2000, avaient déjà entrevu ce que pourrait être Orange II. Pour l'anecdote, on rappellera que le premier bateau générique The Race avait une taille similaire à Orange II.
Alors, si le développement d'Orange II est une démarche naturelle, ses architectes ont déjà – et ce depuis plusieurs mois – le regard tourné vers demain. Gilles Ollier : "...lorsque nous mettons un bateau à l'eau, nous sommes de toute évidence très attentifs à valider ce que nous avons imaginé sur le papier. Et de ce côté là, nous ne sommes pas surpris car nous pouvons nous appuyer sur des certitudes confortées au fil des années. Mais notre rôle est d'imaginer, tout en restant dans l'acceptable, ce que peut être le bateau suivant. Nous sommes actuellement interrogés sur plus grand. Et je pense que l'on peut encore gagner 10 % sur les performances avec cette prochaine génération...".

Repères / Records détenus par Multiplast

Nouveau record du Tour du Monde et Trophée Jules Verne
Orange II / Catamaran 37 m / Bruno Peyron / 16 mars 2005 / 50j 16h 20mn 04s
Anciens records
Record du tour du monde / Cheyenne / Catamaran 38 m / Steve Fossett / 5 avril 2004 / 58j 09h 32mn
Trophée Jules Verne/ Geronimo/ Olivier de Kersauson / 29 avril 2004 / 63j 13h 59mn
Les 8 tentatives sur le tour du monde
1993 / Commodore Explorer / Catamaran 85 pieds Ollier-Multiplast / 79j 06h 15' 56"
1994 / Enza New Zealand / Catamaran 89 pieds Irens–Bombardier / 74j 22h 17' 22"
1997 / Sport-Elec / Trimaran 85 pieds / Van Peteghem-Lauriot Prévost–CDK / 71j 14h 18' 08"
2002 / Orange / Catamaran 109 pieds / Gilles Ollier Design Team–Multiplast / 64j 08h 37' 24"
2003 / Geronimo / Trimaran 112 pieds / Van Peteghem-Lauriot-Prevost –Multiplast / 68j 01h 58' 02"
2004 / Geronimo / Trimaran 112 pieds / Van Peteghem-Lauriot-Prevost –Multiplast / 63j 13h 59mn
2004 / Cheyenne / Catamaran 125 pieds / Morrelli-Melvin – Cookson / 58j 09h 32mn
2005 / Orange II / Catamaran 121 pieds / Gilles Ollier Design Team–Multiplast / 50j 16h 20mn 04s

Record mondial des 24 heures
Orange II / Catamaran 37 m / Gilles Ollier Design Team – Multiplast / Bruno Peyron/ août 2004 / 706,2 milles, moyenne de 29,42 nœuds
Ancien record
Maiden II / Catamaran de 33,50 m / Gilles Ollier Design Team – Multiplast / Brian Thomson & Helena Darvelid / juin 2002 / 694,78 milles, moyenne 28,95 nœuds
Des références
Premier à Passer la barre des 500 milles / Crédit Agricole / Catamaran 20,50 m / Gilles Ollier-Multiplast
Premier à passer la barre des 600 milles / Club Med / Catamaran 33,50 m / Gilles Ollier Design Team – Multiplast
Premier à passer la barre des 700 milles / Catamaran Orange II 37 m / Gilles Ollier Design Team – Multiplast

Tour du monde Orange II / Plus de 10 journées à plus de 600 milles
641 / 05-févr, 688 / 06-févr, 624 / 07-févr, 652 / 13-févr, 621 / 15-févr, 641 / 19 févr, 659 / 20-févr, 678 / 22-févr, 654 / 23-févr....

Record de la Méditerranée
Orange II / Catamaran 37 m / Bruno Peyron/ septembre 2004 / 17h 56' 13'', moyenne 25,53 nœuds

Records Intermédiaires
Orange II
Ouessant / Bonne-Espérance / 14j 8h 19' / Février 2005
Equateur / Bonne-Espérance / 7j 5h 22' / Février 2005
Bonne Espérance / Cap Leeuwin / 7j 5 h 35' / Février 2005
Ouessant / Cap Leeuwin / 21j 13h 54' / Février 2005
Équateur / Cap Leeuwin / 14j 11h / Février 2005
Cap Leeuwin / Cap Horn / 10j 23h 35'

Record de l'Océan Indien
Orange II / Catamaran 37 m / Bruno Peyron / Cap des Aiguilles / Tasmanie / 9j 11h 03'

Record du Pacifique Sud
Orange II / Catamaran 37 m / Bruno Peyron / Tasmanie / Cap Horn / 8j 18h 06'

 

Adresse

icon-adressMULTIPLAST S.A.S

Parc du Golfe
       24 Allée Loïc Caradec
       56000 VANNES
       France

viber-iconTéléphone

Tél. +33 (0)2 97 40 98 44

      GROUPE CARBOMAN

      DECISION.CH

PLASTINOV - PLASTEOL

SNE - SMM

 

Ouvrage à consulter

repousser-les-limites